Mode

Le Marché de la Mode Vintage : un rendez-vous insolite et authentique

Elodie Delhoume
Written by Elodie Delhoume
2 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 2 Flares ×

Mode – Retour sur la 15e édition du marché de la mode vintage, le rendez-vous des puristes et amateurs de mode sur Lyon

Le Marché de la Mode Vintage, 15e édition

Les 21 et 22 mars, s’est tenu le marché de la mode vintage à l’Espace Double-Mixte, à Lyon Villeurbanne. Le salon, qui se positionne comme le plus ancien et leader en Europe, a accueilli 14 300 visiteurs cette année, sur le thème du « Summer dream ». Pour sa 15e édition, le Marché de la Mode Vintage a repensé sa programmation et a mis un accent particulier sur les animations et la musique, ce qui a permis d’attirer un public renouvelé dont de nombreux visiteurs.

marketing mode lifestyles

Le Marché de la Mode Vintage : le rendez-vous des Hipsters ?

Depuis 2010, on observe un engouement pour la mode vintage, notamment avec la tendance Hipster. Mais la passion du rétro n’est pas seulement partagée par ces jeunes en construction identitaire. En effet, plusieurs types de population sont des adeptes du vintage :

  • les personnes attachées aux traditions et aux savoir-faire français,
  • ceux sensibles à l’héritable historique,
  • mais également les nostalgiques d’une époque meilleure. Hé oui, ces objets vintages les replongeraient dans une période de vie plus heureuse qui fait appel à leurs souvenirs d’enfance où régnaient innocence et insouciante. Ces produits les aideraient aussi à garder une certaine foi à l’égard de notre système actuel (crise économique, problèmes environnementaux ou politiques, etc.)

Le Marché de la Mode Vintage touche alors une large cible. Ce qui, notamment, explique son succès avec de près de 15 000 visiteurs chaque année.

La génération « baby-boomers » (tranche d’âge 40-55 ans) serait tout de même la cible la plus sensible à ce besoin de « retour aux fondamentaux », qui passe par l’achat de tous ces produits authentiques et « newstalgiques » ! Des sensibilités qui ont bien été comprises et exploitées par nos marques…

 

Le rétro marketing ou la nouvelle stratégie des marques

La tendance « rétro marketing », où la petite dernière des stratégies marketing des marques, met en avant les notions de passé et d’authenticité dans sa communication. Cette dernière se matérialise par la stimulation du souvenir ou de cette nostalgie du client.

retro marketing adidas superstar

On parle également de tendance « re-vival marketing, de newstalgie, ou de vintage ». C’est ainsi que les marques (alimentaire, prêt-à-porter, automobile, etc.) se lancent dans des techniques de tout genre en faisant renaître des styles disparus, en lançant des messages évocateurs et en se positionnant autour de valeurs traditionnelles et fondamentales, provoquant ainsi des stimuli au consommateur.

Le Marché de la Mode Vintage est alors un moyen de communication incontournable pour l’ensemble des marques.

Rendez-vous l’année prochaine au Double-Mixte les 12 et 13 mars 2016 pour la 16e édition !


 Thibault Guillet, responsable presse et communication de l’événement, répond à nos questions

Pourquoi le thème Summer Dream cette année ?

Après un début d’année compliqué sur le plan économique, politique, climatique … Nous avons eu envie d’été, de changer d’atmosphère et d’inviter nos visiteurs à venir partager leurs rêves d’été. C’est pour cela que nous avons choisi la thématique Summer Dream dans un esprit très Beach boys avec un dress code jaune pour l’illustrer lors du premier weekend de printemps (21 et 22 mars).

Les 22-23 novembre dernier, vous avez lancé la 1re édition du Mode Vintage Fair aux États-Unis. Quelles ont été les marques exposées ?

Des marques françaises ont exposé à la première édition du Mode Vintage Fair comme Le Colonel Moutarde (nœuds papillon) de Lille, France Sunglasses qui a proposé aux New-Yorkais ses lunettes Vuarnet, ainsi que des Européens tel que Labels Inc, des créateurs Belges et bien entendu des marques New-yorkaises comme Vintage 201.

Y a-t-il eu du succès ?

Cette première édition n’a pas été réalisée dans les conditions escomptées au départ, mais elle nous a permis de mettre un premier pied dans l’univers du Vintage à New York et donc de repartir pour une seconde édition outre-Atlantique les 7 et 8 novembre prochain.

Comment vous positionnez-vous à New York ?

En amont du projet du Mode Vintage Fair de nombreuses personnes nous ont posé cette question : Pourquoi choisir New York ? La réponse est simple, il s’agit d’une des villes à travers le monde ou la culture du vintage est l’une des plus fortes, il était donc naturel pour nous de commencer notre aventure internationale là-bas. De plus les produits Européens et surtout français sont très prisés aux États-Unis il s’agit donc pour nos exposants d’une vraie valeur ajoutée. Les américains n’ont pas la même définition du vintage que les Européens. En effet pour eux une commode Louis 15 est un produit Vintage, ce qui n’est absolument pas le cas chez nous. Même s’il existe de nombreux événements vintage aux États-Unis, le Marché de la Mode Vintage de Lyon est unique de par les services que nous proposons à nos visiteurs (musiques, danses, Barber shop, restauration, jeux-concours, Chasse au Look, …) nous souhaitons donc établir ce modèle à New York, notre french touch.

Parlez-moi de vous de votre parcours, votre rôle de communicant dans cet événement ?

Après une licence de communication, j’ai commencé à travailler pour plusieurs marques de prêt-à-porter avant de rejoindre le poste de responsable presse et communication depuis 2 ans pour le Marché de la Mode Vintage.

Le rôle de communicant pour cet événement est à la fois un terrain de création exceptionnel, mais aussi un véritable défi, car il s’agit d’un événement qui a connu d’importants changements et qui nécessite une communication adaptée.

Quelle est votre définition du vintage et que représente-t-il pour vous ?

Un produit Vintage doit avoir au minimum 20 ans, qui date d’après les années 40’, et être représentatif d’une époque et ancré dans son histoire. Pour moi le Vintage est une époque ou les lendemains chantaient sans chômage de masse ou crise du logement (les 30 glorieuses). Le vintage à cet effet « madeleine de Proust » il nous renvoie dans des temps passés et heureux, et nous fait dire le fameux « c’était mieux avant ».

Quelle est votre histoire avec le vintage ?

Pour être franc, je n’avais pas vraiment d’attache émotionnelle avec le vintage avant de connaitre cet univers et puis j’ai eu un coup de cœur pour ces produits qui ont une véritable histoire qui est transmise à chacun de ses propriétaires au fil des années.

Avez-vous une pièce vintage culte ?

Oui, une veste militaire qui avait appartenu à un ancien soldat de l’armée américaine que j’ai acheté lors de la dernière édition du Marché. Une pièce facile à porter et parfaite pour l’arrivée du printemps … s’il arrive un jour.

Pourquoi selon-vous y a-t-il depuis quelques années, un tel engouement pour le vintage ?

Selon une étude récente de l’IFM, 11% des hommes et 21% des femmes ont déclaré avoir acheté des vêtements d’occasion; ce mode de fonctionnement est dorénavant synonyme d’achats malins responsables. Pour beaucoup, dans un monde en grande mutation, le vintage est ainsi trois fois une valeur refuge :

  • pour les nostalgiques des 30 glorieuses à la recherche des petits riens de leurs belles années,
  • pour les particuliers qui fouillent leur dressing à la recherche de pièces oubliées qu’ils pourront revendre sur le marché,
  • pour tous les passionnés de mode (comme les hipster) et de slow-fashion qui viennent compléter leur garde-robe, parfaire leur look et consommer de la mode autrement.

Comment qualifieriez-vous votre salon ?

Le Marché de la Mode Vintage n’est pas seulement un espace de vente et d’achat, c’est un événement populaire et festif ouvert à tous ou les visiteurs viennent se divertir au travers de nombreuses animations, pour respirer le grand air du vintage. Le Marché de la Mode Vintage est leader en Europe, en matière d’exposants, de visiteurs, de surface… Il n’existe nul par ailleurs d’événements de ce type, nous avons la chance de l’avoir à Lyon.

Que recherchent les visiteurs du marché de la mode vintage ?

Le but des visiteurs qui viennent visiter le Marché de la Mode Vintage varie d’un visiteur à l’autre. Certaines fashionistas viennent dénicher LA pièce vintage qui fera la différence dans leur garde-robe, d’autres viennent revivre la nostalgie des années passées grâce à des objets de leur enfance et pour certains il s’agit tout simplement de respirer le grand air du Vintage. Le Marché de la Mode Vintage est perçu comme un événement unique et alternatif qui regroupe un large éventail de gouts, de tendances de couleurs, un lieu d’expression avec des visiteurs très hétéroclites.

Comment répondez-vous aux attentes de vos visiteurs des passionnés au simple consommateur de tendance ?

L’équipe du Marché répond aux attentes des visiteurs en créant deux secteurs au sein du salon :

– le vintage authentique pour les passionnés de Vintage qui recherche une pièce emblématique

– et le vintage inspiré qui regroupe des produits neufs de créateurs d’inspiration vintage pour les consommateurs de tendance.

Comment mesurez-vous l’influence de votre événement sur la renaissance d’une tendance ou pensez-vous juste répondre à une demande grandissante ?

Notre événement permet à tous les passionnés de Vintage de se réunir annuellement, le temps d’un weekend pour échanger autour d’une passion commune et de contribuer à son essor. Il s’agit effectivement d’une tendance grandissante, il n’y a qu’à voir le nombre de boutiques, créateurs et d’événements vintage qui fleurissent un peu partout … et c’est une excellente chose.

Selon vous, pourquoi les marques relancent-elles toutes des produits Vintage ? Ex 2014 : le succès de la Stan Smith ADIDAS

Les marques puisent dans leurs histoires et rééditent leurs anciens modèles à l’allure vintage pour suggérer une certaine authenticité. L’objectif étant de rassurer le consommateur sur l’authenticité de son produit. C’est la tendance du néo–rétro et du vintage inspiré.

Qu’est-ce que le « rétro-marketing » ? Et comment se construit son succès ?

Le rétro marketing est une déclinaison du marketing qui fait allusion de manière directe (consciente) ou indirecte (inconsciente) à la notion de passé. Les marques utilisent cette stratégie en rajeunissant certains de leurs produits pour les rendre plus actuels tout en conservant les caractéristiques qui ont fait le succès du produit, ou en les faisant renaitre, car ils avaient disparu. Ce succès s’appuie sur la nostalgie éprouvée par le consommateur, les marques font appel au souvenir personnel et collectif du consommateur pour créer ou recréer un lien affectif avec la marque ou le produit.

Quels sont les secteurs touchés par le rétro-Marketing ?

Aucun secteur n’est épargné par le rétro-marketing, qu’il s’agisse du secteur automobile avec la réédition de Fiat 500 ou de la New Beetle, ou bien les produits ménagers avec un packaging vintage qui nous font penser aux produits authentiques de nos grands-mères.

Selon vous, quel avenir pour la mode vintage ?

Je pense que la Mode Vintage à encore un très bel avenir, on peut facilement le constater dans les défilés de haute couture que les références au Vintage sont omniprésentes

Et puis après tout la Mode n’est qu’un éternel recommencement.


About the author

Elodie Delhoume

Elodie Delhoume

Petite, dynamique et spontanée, je trace mon chemin dans le monde de la communication. Mes études supérieures à la fois techniques (web, infographie et multimédia) et stratégiques ont fait de moi une personne polyvalente. Aujourd’hui, je suis diplômée d’un Master 2 communication stratégique et digitale. J’aime la créativité ! La photographie & les retouches, l’infographie et le dessin me passionnent et m’occupent. Ce goût pour l’art et le style, mélangé à une pointe de féminité (et donc d’achats compulsifs J), font également de moi une adepte de la mode !

Leave a Comment