Communication Sonore

Les nouveaux enjeux du marketing musical (2/5) : La demande est là pour le marché de l’attente téléphonique et de la sonorisation

Hugo Lapierre
Written by Hugo Lapierre
4 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 4 Flares ×

Communication Sonore – En cette rentrée, nous décortiquons pour vous les nouveaux enjeux du marché du marketing musical en France, sous la forme de 5 articles à paraître chaque semaine.  

Attente-téléphonique-hey-listen

Les Français patientent en moyenne 5 à 6 minutes par jour au téléphone ce qui représente une journée d’activité complète par an. Ces chiffres ont été révélés par une étude menée par le magazine En contact sur plus 12 000 appels et 500 services clients. Selon une autre étude cette fois-ci réalisée par l’entreprise Greenbureau, 63% des marques font patienter leurs interlocuteurs plus de 2 minutes au téléphone. Ce constat peut-être interprété de deux manières :

  • du point de vue relation client, il est inadmissible qu’en 2014, des personnes attendent encore plus de deux minutes au téléphone pour avoir un interlocuteur d’une entreprise. Cela ne peut-être que péjoratif pour l’image de marque de la firme.
  • du point de vue d’un acteur du marché de l’attente téléphonique ou du marketing musical, ces chiffres évoquent un marché potentiel important.

Si on part du principe que l’attente téléphonique est un moyen de communication comme un autre, et que les personnes qui contactent les entreprises sont forcement intéressées par elles, on arrive au constat que plus les personnes attendent au téléphone, plus les entreprises sont dans l’obligation de personnaliser leurs attentes téléphoniques , en communiquant de l’information pertinente à leurs interlocuteurs. Ainsi plus l’attente téléphonique en France est élevée, plus le renouvellement des messages téléphoniques doit se faire fréquemment, et plus le marché de l’attente téléphonique se portera bien.

Des études encourageantes pour le marché de la sonorisation également  

magasin-hey-listen

En février, en marge du Marché International du Disque et de l’Édition Musicale (MIDEM), la SACEM a présenté les résultats de son activité pour 2013. Par la même occasion, elle a publié les résultats de deux études menées sur le sujet de l’impact de la musique sur les lieux de vente en partenariat avec la Spré et Mood Media.  L’étude révèle une prise en considération par les professionnels de l’ambiance musicale dans leurs magasins,  un plaisir partagé par les clients qui apprécient la musique sur le lieu de vente. Ainsi 75% des professionnels jugent que la musique est un élément important et 71 % diffusent de la musique dans leurs magasins. 89 % des salariés des enseignes estiment que la musique est un facteur clé de motivation au travail. Plus de 80% des clients préfèrent l’expérience musicale en magasin et 61% d’entre eux se sentiraient gênés sans. Ces résultats évoquent une culture de l’ambiance musicale ancrée dans les mœurs. En grande surface, 10% estiment que la diffusion de musique réduit l’impression d’attente en caisse et le temps passé en magasin, 70% des clients trouvent agréable d’écouter de la musique au supermarché et 63 % remarquent instantanément son absence en magasin.  Par conséquent, il est évident que les entreprises doivent sonoriser leurs points de vente. De nos jours il paraît insensé de vivre une expérience commerciale en magasins sans musique, les clients se disent même gênés si cela arrivait.

Si la musique faite partie intégrante de la grande surface, en magasin d’habillement les chiffres confirment que la sonorisation est abordée de manière stratégique. 88 % des clients indiquent que la musique diffusée correspond à l’image du magasin et à leurs goûts et 80% souhaitent spontanément de la musique avec des artistes et des groupes connus.

Toujours selon cette même étude, l’impact de la musique semble se mesurer également sur le chiffre d’affaires, puisque l’ambiance musicale amortit la baisse de chiffre d’affaires lié à la crise en grande surface et soutient les ventes en magasin d’habillement. C’est de bon augure pour un marché toujours en phase de développement qui essaye de convaincre les annonceurs du pouvoir de la musique sur l’expérience d’achat en magasin.

RETROUVER LES DIFFÉRENTES ÉTUDES CI-DESSOUS

barometre-attente-mars-greenbureau-hey-listen

barometre-attente-avril-hey-listen

Infographie-Etudes-SACEM-hey-listen


About the author

Hugo Lapierre

Hugo Lapierre

Créateur du Projet « Hey, listen ! ». Étudiant à Sup’ de COM Lyon lors de la création du blog, je suis aujourd’hui diplômé d’un Master 2 spécialisé en communication. Je suis un passionné de markéting et de communication stratégique. Curieux, j’adore analyser les succès comme les échecs des publicitaires et annonceurs. Je suis également un passionné de musique tous genres confondus. C’est ici que le projet est né, comprendre et analyser comment la musique peut-elle devenir un avantage certain pour les communicants de demain.

Leave a Comment