Communication Sonore

Les nouveaux enjeux du marketing musical (4/5) : l’arrivée d’une offre Low-Cost de communication sonore

Hugo Lapierre
Written by Hugo Lapierre
0 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 0 Flares ×

Communication Sonore – En cette rentrée, nous décortiquons pour vous les nouveaux enjeux du marché du marketing musical en France, sous la forme de 5 articles à paraître chaque semaine.  

Ce n’est pas un mystère, la crise économique à fragiliser le marché de la communication, c’est en règle générale les premières dépenses gelées dans les entreprises lorsqu’il s’agit de réduire les coûts d’exploitation. En temps normal, les budgets alloués à la communication sonore sont assez faibles malheureusement. Ce type de communication manque encore de reconnaissance. La négociation des fonds pour le plan de communication annuel est devenue une tâche ardue. Alors discuter pour rajouter de nouveaux outils de communications et de nouvelles lignes de dépenses est encore plus difficile.

l'arrivée-d'une-offre-lowcost-hey-listen

Une demande, oui, mais un Budget serré : l’arrivée d’une offre Low-Cost

Ainsi des acteurs se sont lancés sur une offre low-cost avec comme challenge de proposer aux annonceurs de la communication sonore à un prix abordable. Grâce à des prestations clefs en main et des prix parfois dérisoires, les entreprises peuvent s’équiper de prestation d’identité sonore, de sonorisation, de messages téléphoniques ou de spots publicitaires pour des petits budgets. Est-ce la raison du désordre musical dans la stratégie de communication ? On peut se poser la question, car les annonceurs voulant diminuer les coûts peuvent multiplier les prestataires. Ainsi la patte musicale change d’un support à l’autre, ce qui peut forcément créer un fouillis musical.

studio-son-hey-listen

La qualité a tout de même un prix 

Le Low Cost est souvent une histoire de coût. En cherchant un Prix avant un Produit, on a forcément une déperdition en terme de qualité. L’univers musical d’une marque doit être en accord avec sa notoriété et ses valeurs, une offre low-cost ne conviendra donc pas à tous les annonceurs : par exemple si une entreprise s’appuie sur une stratégie de marque haut de gamme qualitative et que ces supports de communication sonore sont de qualités médiocres, elle prend un risque, car il n’y a pas de cohérence entre le produit vendu et ce que l’entreprise reflète.  Ces entreprises aux offres alléchantes sont la plupart des studios de productions freelances, des ingénieurs du son travaillant à leur compte ou des férus de musique en quête de revenus complémentaires. Malgré tout ce type de prestations montrent ces limites dans l’approche stratégique de la communication sonore. C’est la production d’un son pour un son, sans le conseil nécessaire qui va avec. L’approche client est égratignée au profit d’un prix attractif. 

 

About the author

Hugo Lapierre

Hugo Lapierre

Créateur du Projet « Hey, listen ! ». Étudiant à Sup’ de COM Lyon lors de la création du blog, je suis aujourd’hui diplômé d’un Master 2 spécialisé en communication. Je suis un passionné de markéting et de communication stratégique. Curieux, j’adore analyser les succès comme les échecs des publicitaires et annonceurs. Je suis également un passionné de musique tous genres confondus. C’est ici que le projet est né, comprendre et analyser comment la musique peut-elle devenir un avantage certain pour les communicants de demain.

1 Comment

Leave a Comment